criteres choix parquet
Rénovation,  Conseils

Quels sont les critères à prendre en compte pour le choix d’un parquet

Il existe une grande variété d’options de parquet disponibles, y compris celles qui sont claires ou foncées, solides ou stratifiées, larges ou étroites, rustiques ou sophistiquées. Cependant, profiter d’un sol ne suffit pas pour faire le meilleur choix pour votre maison. Pour éviter de se tromper, il est essentiel d’examiner quelques facteurs qui peuvent faire la différence !
Choisir un parquet est plus difficile que choisir une paire de chaussettes, vous en conviendrez ! Si les deux sont conçus pour les pieds, un parquet est nettement plus nécessaire ! Parce qu’il a une durée de vie plus longue et coûte le même prix. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de faire des erreurs. Une multitude de facteurs doivent être pris en compte pour y parvenir. Il s’agit avant tout de surveiller et de considérer l’environnement dans lequel évoluera le futur plancher.

La stabilité

Lors du choix entre un sol massif et un sol contrecollé, la stabilité peut être un facteur décisif. En termes de stabilité, les revêtements de sol contrecollés sont beaucoup plus performants. Parce qu’il n’est pas constitué d’une seule fibre, son expansion sera moins importante, et il restera stable tout au long de sa vie dans votre appartement. Le bois massif, en revanche, est considérablement plus tendu et sujet au mouvement.

Les dimensions des planches

La largeur des planchers variera en fonction de la surface de la pièce. Contrairement à la perception courante, installer des planches larges dans un espace minuscule n’est pas une bonne idée. Plus les planches utilisées dans des endroits minuscules sont larges, moins il y aura de rangées et la pièce paraîtra plus petite. Il est préférable d’utiliser de petites planches afin pour générer plus de rangées et donner l’impression d’une plus grande surface. Ainsi, ne placez pas de planches de plus de 15 cm de large dans une zone de 12 m². C’est une question de point de vue ; l’inverse est également vrai. Par exemple, dans les grandes étendues de 20 à 40 m², utilisez des planches d’une largeur de 15 à 20 cm. En dessous, la salle sera surchargée.

Le colorant

Le pigment est également essentiel. Si votre maison est exceptionnellement lumineuse, évitez les sols trop clairs afin que les différentes zones ne paraissent pas trop blanches. En revanche, en cas de luminosité insuffisante, évitez de poser des revêtements de sol trop sombres, car cela peut assombrir les espaces.

Contraste

criteres choix parquet

Le ton sur ton n’est pas acceptable non plus ! Le type de revêtement de sol que vous choisissez est également déterminé par le fait que vos meubles sont déjà en place ou non. Avec des meubles noirs, utilisez des sols aux couleurs plus vives, comme les pastels, afin que les meubles puissent se démarquer. Si vous choisissez des meubles clairs ou modernes, optez pour un ton plus foncé pour offrir un contraste.

La lumière du soleil

La lumière naturelle, plutôt que la lumière artificielle, devrait être considérée. L’éclairage artificiel n’est requis que la nuit. La plupart du temps, la lumière naturelle éclaire un appartement ou une maison. Le sol doit donc être choisi en grande partie en fonction de ce point.

Bois brossé

L’aspect du bois est un autre critère. En France, le chêne règne en maître. Il vient dans une variété de couleurs et a une belle texture. Nous recommandons le bois brossé plutôt que le bois lisse pour souligner ce point. Le brossage enlèvera les fibres les plus fines tout en conservant les plus résistantes. Cela conduit à une résistance accrue à l’abrasion et aux rayures. Le brossage marque également le grain, teint le bois et lui ajoute de la profondeur. Après la teinture, un sol non brossé recouvre le grain et crée l’illusion de l’uniformité.

Nœuds visibles

Les nœuds, à ne pas confondre avec le grain, donnent de l’individualité au bois. Ces rugosités naturelles peuvent être perceptibles ou non. Le consommateur dispose de plusieurs possibilités. La première option est pour les nœuds discrets, l’option rustique pour les nœuds modérés et l’option rurale pour beaucoup de nœuds ! La première option est idéale pour les appartements plus anciens afin d’équilibrer l’aspect général.

Nœuds subtils

Au contraire, dans une maison contemporaine sans corniches ni ornements, il est préférable de donner du caractère au bois en choisissant une finition rustique ou champêtre. Des gammes qui permettent la formation de nœuds supplémentaires et les fissures uniques connues sous le nom de fentes cardiaques.

Stratifié

Le stratifié n’est pas un parquet, mais plutôt un revêtement de sol aspect bois. Aujourd’hui, le stratifié peut être assez spectaculaire en termes de reproduction de nœuds, de visu… on arrive à le rendre moins répétitif qu’avant avec des bandes qui se répètent toutes les 5 à 10 fois. De plus, il est simple à nettoyer, ne gratte pas et ne glisse pas. En raison de sa facilité d’installation, cela pourrait être une option viable pour un locataire qui n’a pas l’autorisation du propriétaire pour construire un étage.